Pigeon biset & étourneau sansonnet – Mesures de contrôle

Certaines espèces d’oiseaux introduites sont considérées envahissantes dans la mesure où elles font compétition aux espèces indigènes. C’est le cas du pigeon biset et de l’étourneau sansonnet, deux espèces originaires d’Europe qui se sont propagées partout sur le continent américain au courant des derniers siècles, et qui sont, de nos jours, très communément observées au Québec, autant dans les zones rurales qu’en milieu urbain.

Quels problèmes causent-ils?

Très opportunistes, le pigeon et l’étourneau n’hésitent pas à se reposer et à faire leur nid à l’intérieur des bâtiments et sur toute infrastructure leur permettant d’être à l’abri des prédateurs et des intempéries. Les alumineries, les aciéries et les entrepôts, par exemple, sont des sites de nidification privilégiés par ces oiseaux.

En milieu industriel, la présence récurrente de pigeons et d’étourneaux est évidemment indésirable puisqu’elle peut constituer un risque pour la santé des travailleurs ; les oiseaux et leurs fientes peuvent être vecteurs de maladies infectieuses graves telles que l’histoplasmose et la salmonellose.

L’accumulation de fientes peut également détériorer les infrastructures et les bâtiments, rendant les lieux peu attrayants et pouvant contaminer les marchandises entreposées. De plus, les nids de pigeons et d’étourneaux peuvent, dans certains cas, bloquer des bouches de ventilation ou nuire au fonctionnement des équipements, ce qui peut s’avérer dangereux.

 Quelles sont les solutions?

ARTÉMIS a développé, depuis plusieurs années, des programmes efficaces de gestion des pigeons et des oiseaux noirs en milieu industriel et dessert actuellement plusieurs clients d’envergure dans la province.

Nos méthodes incluent un volet « prévention », c’est-à-dire l’inspection et l’identification des points d’accès des oiseaux, l’installation de matériel d’exclusion et l’émission de certaines recommandations visant la modification de certaines pratiques chez les employés du client.

Une fois les mesures passives mises en place pour restreindre l’accès des oiseaux à l’intérieur des bâtiments, le volet « intervention » vise quant à lui la diminution du nombre d’individus toujours présents au moyen de divers outils et techniques incluant l’effarouchement, le retrait des nids et la capture. L’équipe de biologistes et de techniciens d’ARTÉMIS obtient des résultats durables grâce à des méthodes éprouvées, sans avoir recours aux appâts empoisonnés traditionnellement utilisés par les « exterminateurs », qui soulèvent des questions d’éthique et qui causent un stress et une souffrance inutile aux oiseaux.

Des inspections régulières et un suivi serré avec les gestionnaires du site nous permettent de réagir rapidement à toute nouvelle situation et d’assurer la satisfaction de notre client. Le respect des règles de sécurité est une priorité pour ARTÉMIS et nos employés d’expérience sont familiers avec le travail en milieu industriel.